Elections législatives en 2008 et présidentielle en 2009

Elections législatives en 2008 et présidentielle en 2009

 

Luanda, 21/12 - Le Conseil de la République a recommandé mercredi par unanimité que les élections législatives aient lieu en 2008 et la présidentielle en 2009, à l`issue de la réunion du Conseil de la République présidée mercredi par le Chef de l`Etat, José Eduardo dos Santos.

Ainsi, cet organe de consultation du Chef de l`Etat a recommandé que les élections législatives aient lieu en 2008, entre le mois de mai et d`août, et la présidentielle en 2009, durant la même période.

Selon le porte-parole de la réunion, Augusto Carneiro, la fixation de ces dates est due au fait d`avoir "conclu que jusqu`au mois de juin 2007, toutes les étapes du registre électoral ne seront pas encore accomplies, notamment l`approbation de ses résultats par la Commission National Electoral (CNE), la période de réclamation et recours, ainsi que la nécessité d`un nouveau registre complémentaire, ainsi que son actualisation".

Le Conseil de la République a, par ailleurs, considéré de satisfaisant le respect de la première phase du registre électoral, notamment en ce qui concerne les nombres des personnes enregistrés et la qualité des registres, malgré certaines contraintes d`ordre technique, matérielle et organisationnel.

Les participants à cette 24è session du Conseil de la République ont également été informés de la situation du registre électoral par le ministre de l`Administration du Territoire, Virgilio de Fontes Pereira.

Une minute de silence a été observée en mémoire de l`ancien conseiller, le défunt Mfulumpinga Landu Victor, décédé après la dernière réunion du Conseil de la République qui a eu lieu le 2 juillet 2004.

Font partie du Conseil de la République le Président de l`Assemblée Nationale, le premier ministre, le procureur général de la République, les leaders des partis politiques avec siège au Parlement et certaines personnalités de divers secteurs de la société civile invités expressément par le Chef de l`Etat.

 

Pour fermer cette fenêtre   cliquer ici